Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

reportage photos que je réalises a l’occasion d’événement auquel je participe ou lieu que je visite

02 Apr

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

Publié par David Debruyne  - Catégories :  #patrimoine, #devoir de memoire, #histoire, #tourisme

Bois des Faisans

Crédit photos: Image courtesy of the Commonwealth War Graves Commission / Collection Jean-Marie Bailleul

Crédit photos: Image courtesy of the Commonwealth War Graves Commission / Collection Jean-Marie Bailleul

Suite aux recherches indépendantes d’historiens français et australiens, le gouvernement australien fait procéder en 2007 et en 2008 à des expertises d’un terrain situé à l’orée d’un bois appelé par les Allemands lors de la Grande Guerre « le Bois des Faisans ». Les sondages attestent de la présence de cinq fosses communes, creusées par les Allemands au lendemain de la bataille de Fromelles. En 2009, il est décidé d’exhumer les corps en relevant soigneusement toutes les preuves permettant d’identifier les dépouilles et de recourir pour chacune d’entre elles à des prélèvements d’ADN. Ce sont au total 250 corps qui sont ainsi sortis de terre. Après une étude minutieuse par une équipe d’archéologues, d’anthropologues, d’experts en médecine légale et d’historiens militaires, les corps sont ré inhumés au cimetière nouveau militaire du Bois des Faisans. Sur la base des éléments recueillis lors des fouilles, un programme de recherche sera conduit jusqu’en 2014 afin d’identifier ces dépouilles : les données anthropomorphiques sont comparées avec celles contenues dans les livrets militaires des soldats portés disparus au lendemain de la bataille et les échantillons d’ADN sont confrontées à ceux des familles australiennes et britanniques s’étant faites connaitre comme ayant un aïeul disparu lors de la bataille.

Le cimetière  

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

Implantée à proximité de l’église sur le mouvement de terrain face au front, la Croix du Sacrifice domine l’ensemble des stèles regroupées dans une enceinte hexagonale. Chacun des 250 corps retrouvés dans les fosses du Bois des Faisans y a été ré inhumé avec les honneurs rendus conjointement par les forces armées britanniques et australiennes

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles
Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

Retrouvés 94 ans après la bataille de Fromelles

Le 19 juillet 2010, 94 ans après les affrontements, Fromelles a inauguré le Pheasant Wood Cemetery, la première nécropole bâtie par la Commonwealth War Graves Commission depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle accueille les restes de 250 soldats australiens et britanniques tués dans la bataille et retrouvés en 2009 dans des fosses communes à l’orée du Bois des Faisans tout proche, dans lesquelles ils avaient été enterrés par les soldats allemands. Durant quatre mois, des archéologues ont analysé ces ossements et les 1 300 objets qui accompagnaient ces dépouilles (chaussures, médaillons contenant une mèche de cheveux, pipe…). Les ADN ont été relevés en même temps qu’étaient effectués des prélèvements sur plus d’un millier de descendants des soldats disparus dans le secteur. La comparaison a permis d’identifier certains de ces squelettes, et ainsi de donner une sépulture à 70 des disparus australiens dont les noms étaient gravés sur le mémorial du VC Corner

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles
Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

il n'est pas rare de trouver des sépultures sans non car une grande partie des corps non pas encore était identifier; 

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

deux frère cote a cote 

Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles
Pheasant Wood Military Cemetery de Fromelles

 croix du Sacrifice (« Cross of Sacrifice ») est une croix haute de pierre blanche qui orne la plupart des cimetières militaires du Commonwealth.

Elle est très généralement dressée sur une base octogonale. Sur sa face antérieure est habituellement appliquée une épée de bronze, pointée vers le bas.

Commenter cet article

À propos

reportage photos que je réalises a l’occasion d’événement auquel je participe ou lieu que je visite